Seephar s'implante au technopôle Pégase à Avignon

Seephar au pole Pegase

Société spécialisée dans l’architecture système, SEEPHAR s’implante au Technopole Pégase d’Avignon. L’entreprise travaille principalement sur différents projets d’organisation des systèmes d’information pour les PME/PMI. Avec son projet IRRA (Infra Rouge Réalité Augmentée), elle travaille également sur une solution de vision thermique pour les sapeurs-pompiers leur permettant une pratique plus efficace et sécurisée de leur métier. Seephar est accompagnée par Vaucluse Développement et par deux pôles de compétitivité depuis sa création : le Pôle photonique et imagerie OPTITEC et le Cluster SAFE (nouveau pôle issu de la fusion entre le pôle aéronautique PEGASE et le pôle RISQUE).

 

IRRA : Solution de vision thermique pour les Sapeurs-pompiers

Le projet IRRA (Infra Rouge Réalité Augmentée) a été conçu par Jean-Paul Granier, fondateur de Seephar. Ce dernier, ancien sapeur-pompier volontaire, avait ressenti le besoin de visualiser les points chauds dans son environnement, afin de gagner en efficacité et en sécurité lors d'une intervention sur un feu. Aujourd’hui, il profite que les technologies soient suffisamment avancées pour se lancer dans l’aventure : construire un projet industriel pour concevoir un nouvel équipement permettant de voir les zones thermiques directement dans le champ visuel, à l’aide de la réalité augmentée et d’un capteur thermique.

Jean-Paul Granier a décrit l’architecture du procédé, son fonctionnement et une expérience utilisateur qui fait l’objet d’un brevet publié. L’architecture permet de connecter des objets, comme un GPS, un détecteur de gaz, ou une caméra de vision nocturne,  par exemple. Elle gère un moyen de communication, de façon à échanger avec un poste de commandement, les données des capteurs ou des instructions, des plans, des alertes, etc.  Elle permet en particulier de transformer les images thermiques en courbes de niveau isothermes. Les courbes ainsi créées se projettent sur un écran transparent dans le champ visuel. Elles se superposent à la réalité visible par l’œil avec une gestion de l’effet de parallaxe.

Grâce à IRRA, une application informatique a été créée par Seephar pour produire les courbes selon une échelle de température. Avec des photographies et des thermographies, une expérience autour du caisson d’entraînement  "feu urbain" de la Caserne des sapeurs-pompiers de Carpentras a permis d’évaluer la méthode et la pertinence des courbes de niveaux isothermes. Cette architecture est au cœur d’un futur équipement « main libre » qui fonctionnera en « temps réel », indispensable pour les sapeurs-pompiers en intervention.

Seephar est notamment en contact avec le Centre d’Essai et de Recherche de l’Entente à Valabre, l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers Sapeurs-Pompiers et deux chercheurs de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Projet Vizir).

Seephar lance un appel aux industriels, notamment dans le domaine de l’opto-électronique, capables de concevoir ensemble cet équipement répondant aux besoins des sapeurs-pompiers. Cette réalisation devra tenir compte des normes et des impératifs économiques et techniques : légèreté, étanchéité, équilibre, fiabilité, autonomie, ergonomie, etc. Les produits finaux pourront prendre plusieurs formes pour différents marchés : un module intégré dans un casque ou des lunettes pour le contrôle visuel et thermique.

 

Seephar : L’organisation des systèmes d’information pour les professionnels

Seephar revisite les systèmes d’information en mettant les personnes impliquées au cœur de ses études. En effet, elle appuie ses analyses sur un état des lieux, les besoins des dirigeants, des cadres et du personnel, sur le métier de l’entreprise et sur ses objectifs. Elle travaille en étroite collaboration avec des prestataires informatiques de manière à offrir les outils les plus adaptés aux services de l’entreprise.

Seephar offre un soutien aux directeurs des systèmes d’information, aux responsables informatiques ou aux chefs de projet. Elle dessine une feuille de route avec les intéressés pour déterminer les grandes étapes entre l’état des lieux et les objectifs à atteindre. Elle propose les services suivants :
• Architecture, cartographie, modélisation et simulation
• Reconfiguration des processus
• Gestion et animation des projets collaboratifs
• Assistance à maîtrise d’ouvrage
• Formation sur mesure

Ces prestations ont pour objectif de contribuer à :
• Gagner du temps et de la qualité en optimisant les processus de vente, production, achat, etc.
• Augmenter la productivité en automatisant, en regroupant ou en répartissant les traitements
• Informer l’équipe dirigeante de l’activité à l’aide de tableaux de bord dynamiques
• Communiquer avec davantage d’efficacité, en organisant des « feedback » par exemple
• Adapter les outils informatiques aux différentes activités de l’entreprise
• Faciliter les flux d’information et l’utilisation des outils
• Accompagner les personnes dans les changements de la culture de l’entreprise
• Former à des méthodes ou des outils spécifiques
• Sensibiliser à la gestion des risques et de la sécurité

 

Une approche globale systémique

Le point commun entre tous les projets, c’est son approche : « J’aime la systémique parce qu’ elle est l’une des méthodes qui permet de décrire au mieux la dynamique et la réalité : une cause produit plusieurs effets et de multiples causes sont à l’origine d’un effet. Chaque effet devient ensuite une cause. La systémique préfère alors gérer des interactions plutôt que des liens de causalité. C’est aussi une approche globale, ouverte, qui prend en compte l’environnement. Elle permet de se concentrer sur les détails tout en conservant une vision générale sur l’existant et sur les objectifs. » déclare Jean-Paul Granier.

Le fondateur de Seephar est autodidacte. Il a une expérience de plus de dix ans auprès d’un groupe d’entreprises régional. Il envisage de se développer en employant deux personnes en 2017 et souhaite monter en puissance pour répondre aux besoins des entreprises et concrétiser différents projets.

 

Le choix d’Avignon et de PEGASE comme lieu d’implantation

Seephar intervient pour ses missions partout en France, mais davantage dans le triangle géographique Lyon, Nice, Perpignan. C’est pourquoi elle s’est installée au Technopole d’Avignon. Le TGV permet également de se déplacer rapidement en région parisienne.
Jean-Paul Granier donne des cours de Sécurité des Systèmes d’Information auprès des étudiants en Master du Centre d’Enseignement et de Recherche Informatique de l’Université d’Avignon.

 

Cliquez ici pour accéder au site de Seephar

 

ARTICLES CONNEXES :

Tricel, fournisseur mondial de systèmes de traitement des eaux usées, s'implante en Vaucluse

HumanRoads : GPS de l'orientation scolaire et de l'évolution professionnelle

Astragale connecte la Cathédrale d'Aix en Provence

Kubota poursuit son développement à Cavaillon

Shanty Biscuits s'implante à Pertuis

Local en Bocal s'installe au M.I.N. d'Avignon

PremProject, le réseau d'entrepreneurs voit le jour dans le Vaucluse

Nacatur, spécialiste des équipements de protection individuelle, s’implante en France

LOKKI : la start up food qui fait des bulles

HIPPOCAMPE-MARÉE poursuit son développement à Carpentras