Lökki, une start-up qui pétille

« Eleveurs de bulles ». C'est ainsi que se définissent Nina Lausecker et Sébastien Landaeus. Le jeune couple brasse du kombucha, boisson d'origine mongole, issue d'une fermentation non alcoolique de thé. Un breuvage aux multiples bienfaits qu'ils découvrent à New York. Sébastien se procure une souche mère et se livre à des expériences dans sa cuisine aixoise. Au bout de quelques essais c'est le succès auprès de l'entourage, qui pousse le couple de trentenaires à se lancer dans la production de cette alternative aux sodas industriels.


L'accueil est plutôt froid en pays aixois, et c'est en Vaucluse qu'ils trouvent du soutien. « C'est l'agence Vaucluse Provence Attractivité qui nous a permis de nous lancer », souligne Nina. L'agence les met en relation avec la BPI et le réseau Entreprendre Provence, et le couple s'installe dans un petit local de 50 m2 à Creativa sur le site d'Agroparc. Ils y développent cinq références, nature ou agrémentés d'épices et de jus de fruits locaux. Car Lökki c'est une entreprise responsable, engagée dans une démarche RSE qui lui tient à cœur. Et qui se développe, puisque le jeune couple a embauché deux personnes et recruté une stagiaire, et déménagé au printemps sur le MIN de Cavaillon, là encore accompagnés par VPA. « Des opportunités qu'on n'aurait pas eues autrement ! »


Dans son nouveau local de 240 m2, Lökki améliore sa capacité de production, jusqu'à 12 000 litres par mois en été où la demande est la plus forte pour leurs bouteilles colorées, expédiées vers les magasins bio, cafés hôtels restaurants de la région jusqu'à la prestigieuse Grande épicerie du Bon Marché à Paris. « Ici on bénéficie d'une super logistique, tout en étant proches de la nature », sourit Nina. « En plus le voisinage est génial, entre SMA et ses transpalettes et bientôt les glaces Scaramouche et les pains de Nadia Sammut. Pour des start-ups de l'agroalimentaire comme nous, c'est un écosystème ultra-bienveillant ».