R&D

3 filières à fort potentiel en Vaucluse

Le Vaucluse offre tous les atouts nécessaires aux entreprises de l’énergie. Ce secteur d’activité, dépendant étroitement des ressources naturelles et des savoir-faire du territoire, il est indéniable que le Vaucluse apporte des opportunités toutes particulières aux énergies solaires, à la valorisation de la biomasse et aux entreprises du nucléaire.

 

1 - Solaire

RÉGION LEADER en production d’énergie photovoltaïque, grâce à son ensoleillement.

La production de panneaux photovoltaïques bénéficie des compétences des entreprises du secteur de la microélectronique (1ère région de France avec 30 % de la production nationale), de l’électrotechnique, des process industriels, de la métallurgie, des machines outils…

2 - Biomasse - Bioénergie

Au-delà de son importante surface boisée, le Vaucluse bénéfi cie d’importantes quantités de biomasse issue de l’agriculture, de la viticulture et de l’industrie agroalimentaire.
Ces activités prédominantes en Vaucluse fournissent une biomasse abondante, identifi able, quantifi able, et facilement mobilisable.
La présence à Avignon d’un des plus grands centre de recherche en agronomie de France (INRA), et l’expertise de l’Université d’Avignon, permettent au Vaucluse de se prévaloir d’une reconnaissance internationale dans la valorisation du végétal.

Le Laboratoire GREEN de l’Université d’Avignon est partenaire du projet SALINALGUE qui vise la production de micro-algues pour les BIOCARBURANTS de 3e génération.

3 - Nucléaire

Le Vaucluse est à l’intersection de 3 centres nucléaires majeurs qui mobilisent au total plus de 15.000 emplois.
De très nombreux centres de recherches et laboratoires transfèrent leurs compétences technologiques aux entreprises du territoire. Les autres fi lières d’activité profi tent des innombrables innovations développées : chimie, agroalimentaire, cosmétique, robotique, environnement, énergies nouvelles, etc…

Le nucléaire dans le sud-est de la France c’est :

- Plus de 21 Mds d’€ d’investissements à venir

- 45% des effectifs du CEA

- Plus de 65% des activités du groupe AREVA

Le site de MARCOULE accueille le CEA Marcoule et AREVA MELOX. Les activités se concentrent sur le cycle du combustible, les réacteurs de futures générations, ainsi qu’une expertise reconnue dans le démantèlement.
Le site de TRICASTIN est le plus grand site nucléaire de France. Il accueille EDF, le CEA et AREVA. Les activités de conversion, d’enrichissement et d’assemblage de combustible se font sur ce site unique. L’usine Georges Besse 2 enrichissement d’uranium a nécessité un investissement de 3 Mds d’€.

Le projet ITER au CEA CADARACHE 17 Mds d’€, 7 membres, 34 pays. Le projet doit démontrer la faisabilité d’une exploitation industrielle et commerciale de l’énergie de fusion. Le projet ITER est le 2e plus grand projet scientifi que après la station spatiale internationale.