Actualités

EOLE-RES, société avignonnaise spécialisée dans les énergies renouvelables, est lauréate sur le lot de Saint-Brieuc dans le cadre de l'appel d'offres du Gouvernement français sur l'éolien en mer !

Avignon, le 10 avril 2012 -

A la suite de l'appel d'offres national lancé au mois de juillet 2011, le consortium piloté par Iberdrola et EOLE-RES, avec pour partenaires Areva, Technip et  Neoen Marine, a été désigné par le Gouvernement français pour le projet de parc éolien de la Baie de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor).
Le marché porte sur le développement, la construction et l'exploitation d'un parc éolien  en mer, d'une puissance installée de 500 mégawatts (MW), situé à un peu moins d'une vingtaine de kilomètres au large de la Baie de Saint-Brieuc. La société ad hoc, créée par le consortium pour porter le projet, a été baptisée « Ailes Marines ». 
Sur la zone définie, le projet du consortium Iberdrola et EOLE-RES comprend 100 éoliennes de 5 MW, sur un champ d'une superficie de 80 km². Dans une première étape, le consortium confirmera au cours des 18 prochains mois, durant la période de « levée des risques », les conditions techniques et environnementales précises d'implantation du projet ainsi que sa faisabilité. 

« Nous avons remporté cet appel d'offres au terme d'une compétition difficile. En retenant notre candidature, le gouvernement Français a démontré qu'un consortium européen pouvait répondre aux exigences du cahier des charges et être sélectionné sur la qualité de son projet au même titre que les sociétés hexagonales » a commenté Keith Anderson, Directeur de la Division Offshore d'Iberdrola.

« Ce succès confirme la reconnaissance du savoir-faire et de l'expertise du consortium Iberdrola et EOLE-RES dans le développement et l'exploitation de champs éoliens. Nous avons su répondre à la fois aux exigences industrielles, aux critères de prix et de qualité environnementale de cet appel d'offres et ainsi convaincre l'administration et le gouvernement français par la pertinence de notre proposition » a déclaré Jean-Marc Armitano, PDG d'EOLE-RES.

Le consortium Iberdrola et EOLE-RES a inscrit son projet  « Ailes Marines » dans une approche de territoire durable, ayant pour maître-mots la participation, la concertation et la prise en compte des usagers et des riverains. D'autre part, le consortium Iberdrola et EOLE-RES s'appuiera sur les compétences locales pour développer le tissu économique, avec la volonté de donner une place privilégiée aux industriels de la région dans la fabrication des composants des éoliennes. 
Sur ce projet d'aménagement de territoire, le consortium Iberdrola et EOLE-RES et ses partenaires, s'engagent à mobiliser environ 2 000 emplois en France, principalement dans le Grand-Ouest, dont une partie significative en Bretagne. A titre d'exemple, la ferme éolienne permettra la création de 140 emplois directs dans la baie de Saint-Brieuc pendant toute la période d'exploitation, soit 20 ans au minimum.
Dans le détail, les co-investisseurs Iberdrola et EOLE-RES interviendront comme développeur - avec le support de Neoen Marine - et exploitant du parc éolien à travers la société de projet « Ailes Marines ». Le groupe Areva se chargera de la fabrication au Havre des aérogénérateurs ainsi que de la maintenance des éoliennes. De son côté, Technip prévoit 300 emplois localisés en Bretagne pour l'ingénierie et l'installation en mer des câbles, des fondations et des éoliennes. Enfin, des accords avec les sociétés STX et Eiffage ont été signés pour la réalisation des fondations de type « jacket », retenues par le consortium pour recevoir les futures éoliennes.